Derrière le mot liberté, se cache au moins deux conceptions opposées : celle de la liberté de qualité qui croit avec les vertus et celle de l’individualisme libéral considérant comme indifférentes toutes les options possibles. Par ailleurs, les libertés ont toujours été encadrées par des lois dont le but est de garantir l’ordre public et par les limites provenant de la liberté des autres. Comment gérer les conflits entre ces lois et les libertés ? Dans quels domaines, la liberté doit-elle être primordiale ? Comment préserver notre société des initiatives libertaires les plus dangereuses ?